Magnitude6 | Mot du directeur artistique
Le mot du directeur artistique sur la première d'Allégories de ruelles
Allégories de ruelles,
2461
single,single-post,postid-2461,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.2,vc_responsive

Allégories de ruelles | Mot du directeur artistique

Allégories de ruelles | Mot du directeur artistique

Publié par Magnitude6 dans Carnet Allégories de ruelles, Nouvelles

Samuel Lalande-MarkonAllégories de ruelles est une extraordinaire aventure qui nous a permis de partir à la découverte de la ville de Montréal et de rencontrer ses résidents. Au cours de l’automne 2015, nous avons effectué cinq résidences de création dans cinq maisons de la culture en compagnie des compositeurs Julien-Robert et Myriam Boucher ainsi que la médiatrice Emmanuelle Lizère. Nous y avons côtoyé des groupes de jeunes, des étudiants en musique, un groupe de francisation et toute une diversité de gens qui nous ont permis d’apprécier la ville sous un autre angle.

Au cours de ces résidences, nous avons filmé et enregistré différents lieux. Les sons et les images recueillis ont été traités, augmentés et transformés dans des œuvres de vidéomusique spécialement composées par Julien-Robert et Myriam Boucher. Nous avons complété le programme par deux œuvres qui nous semblaient particulièrement porteuses : la première, du compositeur basé à Montréal Adam Basanta, explore les relations entre son et lumière; la seconde, du grand compositeur allemand Heiner Goebbels, dépeint un univers sonore à la fois inquiétant et mystérieux.

Avec Allégories de ruelles, nous ne souhaitons pas illustrer la ville de façon concrète, mais plutôt à la magnifier dans une perspective allégorique, subjective et artistique. Nous vous invitons donc à laisser libre cours à votre imagination et à basculer avec nous dans un univers poétique.

Nous remercions tout particulièrement le Conseil des arts de Montréal, le Groupe le Vivier et les réseaux Accès culture et ADICM qui, par l’entremise de leur programme de résidence de création et de diffusion en musique nouvelle, nous ont permis de concrétiser ce projet. Nous remercions également les maisons de la culture et arrondissements où nous avons été accueillis lors de nos résidences : l’arrondissement d’Anjou, l’arrondissement Pierrefonds-Roxboro, la Maison de la culture Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, la Ville de Dorval et la Maison de la culture Marie-Uguay.

Bon spectacle.

Samuel Lalande-Markon
Directeur artistique et tubiste, Magnitude6

17 jan 2016 aucun commentaire

Les commentaires ne sont pas acceptés pour cette publication