Magnitude6 | Andromède ou la beauté enchaînée
Texte de présentation de l'oeuvre "Andromède ou la beauté enchaînée" d'André Hamel créée pour le projet Constellations
André Hamel, compositeur, Constellations, musique contemporaine, Espaces sonores illimités,
2227
single,single-post,postid-2227,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,wpb-js-composer js-comp-ver-4.7.2,vc_responsive

Andromède ou la beauté enchaînée

Publié par Magnitude6 dans Carnet Constellations

En prévision de notre concert Constellations, nous vous présentons ici le texte de présentation d’André Hamel sur sa création Andromède ou la beauté enchaînée.

« Enchaînée nue au rocher face à la mer, offerte aux vagues et à l’appétit du monstre marin Cetus, Andromède se désespère de son sort.

De la côte, tourmenté et le cœur brisé, Céphée, crie le nom de la jeune femme et lui demande pardon. Il devait lui, roi d’Éthiopie, obéir à l’oracle et sacrifier sa fille afin de sauver son peuple.

Elle l’appelle, le supplie de venir la délivrer des flots et de l’appétit du monstre.

Mais il ne peut pas. La colère de Poséidon est trop grande. Cassiopée a osé prétendre que sa fille était plus belle que les Néréides. Celles-ci ne supportent pas l’affront.

Après sa mort, Athena réservera à la belle une place de choix parmi les constellations de l’hémisphère nord, près de Cassiopée et de Persée, son époux et sauveur. »

– A. H. 2015

 

Entrevue avec André Hamel

 

AndreHamel_ByMartineDoyon_CS

André Hamel, compositeur

Né en 1955, André Hamel vie à Montréal et est actif en tant que compositeur depuis le milieu des années 80. Il s’intéresse autant à la création qu’à ses conditions de production. Membre du comité artistique de la SMCQ depuis 2000, il a été actif au sein de plusieurs organismes parmi lesquels la Société des concerts alternatifs du Québec (aujourd’hui Codes d’Accès) dont il fut un des membres fondateurs, le Conseil québécois de la musique et le Centre de Musique canadienne au Québec. Il fait également partie, avec Alain Dauphinais et Alain Lalonde du collectif Espaces sonores illimités (ESI) (www.espacessonoresillimites.com).

André Hamel a vu ses œuvres exécutées ici et à l’étranger. On lui a également attribué plusieurs prix et distinctions parmi lesquels le prix Opus de la Création de l’année attribué par le Conseil québécois de la Musique en janvier 2014, le prestigieux prix de composition Serge-Garant (Fondation Émile-Nelligan – 2012), le 2e prix ex-æquo au Concours collégien de musique contemporaine 2009, le Prix Joseph-S.-Stauffer (Conseil des Arts du Canada – 2000), le Prix Opus de la Création de l’année en 1998 et une mention spéciale au Concours international de composition Goffredo Petrassi (Fondation Arturo Toscanini, Parme, Italie – 1997). Le spectacle multidisciplinaire Urnos, pour lequel il a entièrement écrit la musique, fut récompensé par un prix Opus en 2010-2011 et son disque, La trilogie du presto (Atma), fut en nomination, également pour un Prix Opus, en 2006-2007. En juin 2007, son octuor de saxophones, À huit, était choisi parmi les œuvres recommandées à la Tribune internationale des compositeurs de l’Unesco. Du 1er juillet au 31 décembre 2003, André Hamel a bénéficié d’une résidence au Studio du Québec à New York.

Il a participé ces dernières années à plusieurs projets collectifs d’envergure dont Fanfares in situ (Montréal, juin 2012), la reprise, dans le cadre du festival Montréal Nouvelles Musiques (MNM) 2011 du spectacle multidisciplinaire Urnos, l’événement Spatio lumino présenté par ESI en ouverture du festival MNM 2007, le jardin sonore le Sonarium (Flora, CMC – 2006), les projets collectifs la Symphonie des Éléments (MNM – 2005), Fanfares (FIMAV, ESI – 2005) ainsi que la Symphonie du Millénaire (SMCQ – mai 2000) pour ne nommer que ceux là.
André Hamel est présentement enseignant en composition et en formation auditive au CEGEP Marie-Victorin à Montréal.

www.espacessonoresillimites.com

 

André Hamel et Magnitude6

En juin 2012, Magnitude6 a collaboré une première fois avec André Hamel et le Collectif Espaces sonores illimités dans le cadre de l’événement Nuit blanche sur Tableau noir. Présenté en plein air à deux reprises sur l’avenue Mont-Royal, l’œuvre Fanfare in situ (commande de la SMCQ en 2007) a connu un réel succès auprès d’un public composé de « non-initiés ». Pour l’occasion, Magnitude6 a recruté une cinquantaine de cuivres, lesquels ont été disposés en dix fanfares spatialisées. Quelques membres de Magnitude6 ont aussi pris part à la création de Les Passants d’André Hamel au Jardin botanique à l’été 2014. Enfin, André Hamel et Magnitude6 collaboreront de nouveau l’an prochain pour le projet Traces dans l’espace, installation vivante et permanente en coproduction avec Espaces sonores illimités.

 

Constellations

Crédits photo: Charles-Philippe Tremblay-Bégin (Lochness)
Martine Doyon (André Hamel)

23 mai 2015 aucun commentaire

Publier un commentaire